FLOPHIL 84

Catégories

Newsletter

GOUVION Louis Jean Baptiste - Maréchal d'Empire et homme politique (1751-1823)

GOUVION Louis Jean Baptiste - Général et homme politique (1751-1823) - CONGE DE REFORME INFANTERIE DE LIGNE 26e BRIGADE 9e DIVISION MILITAIRE (MONTPELLIER) - DOCUMENT AVCE SIGNATURE DU GENERAL + LE CHEF DE BRIGADE ET LES MEMBRES COMPOSANT LE CONSEIL + L'INSPECTEUR DE REVUES - FAIT A NIMES LE 23 OCTOBRE 1801 - SUPERBE.

 

Plus de détails


160,00 € TTC

Attention : dernières pièces disponibles !


Il naît à Toul le 6 février 1752. Élève à l'École royale du génie de Mézières (promotion 1770), Gouvion suit la carrière militaire, et après avoir franchi assez rapidement plusieurs grades, il devient général de brigade le 20 juin 1793 à l'époque de la Révolution française.

Il exerce divers commandements aux armées du Nord, puis à celles d'Italie, revient en 1799 aux armées du Nord et combat en République batave sous les ordres du général Brune contre les troupes anglo-russes. Promu général de division le 19 septembre 1799, sur le champ de bataille de Bataille de Bergen où il s'est distingué, puis prend part à la bataille de Castricum.

Il est fait commandant de la 9e division militaire à Montpellier en 1800. et devient, en 1802, inspecteur général de la gendarmerie, et président l'année suivante du collège électoral de la Drôme.

Le 12 pluviôse an XIII, il est nommé au Sénat conservateur et est créé comte de l'Empire le 26 avril 1808. Après avoir fait dans l'intervalle les campagnes de Prusse et de Pologne, il organise à Metz en 1812 des cohortes destinées à l'expédition de Russie et forme l'année suivante un corps d'armée de gardes nationales pour protéger Toulon que menacent les Anglais.

Il revient à Paris au retour des Bourbons. Il adhère alors au gouvernement royal et est nommé pair de France le 4 juin 1814. Il vote pour la déportation dans le procès du maréchal Ney. Il meurt le 22 novembre 1823 à Paris.

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.